La spiruline entre dangers et bienfaits

La spiruline tient la tête d’affiche parmi les compléments alimentaires dont les effets positifs sur la santé sont les palpables. Utilisée comme moyen de lutter contre la malnutrition dans le monde, la spiruline présente cependant des contre-indications et des travers. Attention danger avec la spiruline

La spiruline et ses dangers

La spiruline se développe dans des conditions naturelles, aux abords des lacs en haute-altitude, dans un environnement exempt de toute source de pollution. C’est pourquoi il est essentiel de vérifier l’origine et la provenance de la spiruline. Certains produits mal contrôlés pouvant contenir des cynaotoxines, des pesticides et/ou des traces d’éléments métalliques comme le mercure. Aussi, il convient de privilégier les circuits d’approvisionnement contrôlés par les pouvoirs publics, conformes à la réglementation française, de préférence issus de l’agriculture biologique et surtout des produits pour lesquels la traçabilité et l’identification du fabricant sont aisées. Et si elle reste traditionnellement consommée dans de nombreux pays, il n’est pas exclu d’avoir des effets indésirables : la spiruline présente des dangers. Entre les troubles digestifs, les allergies, les atteintes musculaires ou hépatiques, les maux de tête, constipation, diarrhée légère, douleurs abdominales, selles vertes/noires notamment, il est important de suivre la posologie d’un praticien et de rester alerte en cas d’effets indésirables. En marge, par mesure de précaution mieux vaut éviter les cures longues et répétées dans l’année. Les femmes enceintes, les mères allaitantes, les personnes atteintes de phénylcétonurie ou présentant un terrain allergique devraient s’abstenir d’en consommer d’après l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. 

L’origine et la composition 

La spiruline est connue en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie où elle est consommée depuis des siècles. La spiruline s’y développe alors de manière naturelle dans les eaux saumâtres. Cette algue bleue microscopique – de la famille des cyanobactéries – qui a la forme d’une spirale est alors récoltée. Une fois séchée au soleil, elle est alors concassée en paillettes et peut se retrouver sous la forme de poudre, de gélules, de capsules ou encore de comprimés. La spiruline est riche en vitamines, en minéraux, en oligo-éléments – calcium, fer, magnésium, phosphore, zinc, cuivre, potassium, sodium – mais aussi en protéines et en acides gras essentiels. Une composition qui lui vaut alors d’être comparée à un « super aliment ». Facile à cultiver, les fermes aquacoles où elle est cultivée sont de plus en plus nombreuses de par le monde. 

Les effets et les bienfaits

La spiruline possède de nombreuses vertus. Si elle booste le système immunitaire et purifie l’organisme, améliore l’endurance, la construction musculaire et la résistance, elle aide surtout à garder/à retrouver de la vitalité, à contrôler le poids à un niveau normal de sucre dans le sang. Elle lutte naturellement contre le stress oxydatif des cellules, idéale pour le renouvellement cellule et prévenir la formation des rides. Bref, c’est l’organisme entier qui devient plus résistant. En marge, elle agit comme un coupe-faim et aide alors à perdre du poids, en marge de mesures diététiques bien entendu. C’est donc tout naturellement qu’elle est recommandée en cas de fatigue, en période de convalescence ou de surmenage. En cas de stress, de déficit en fer, elle est alors une alliée de taille. En marge, elle contribue à faire baisser le taux de cholestérol et réduit le phénomène de l’acné. Et parce qu’elle contient les aminoacides essentiels au fonctionnement de l’organisme, les sportifs, les végétaliens, les végétaliens ou encore les personnes véganes y trouvent alors une source de protéines incomparables. 

Vous aimerez aussi...