Quel type de parquet choisir pour le sol ?

En choisissant la pose d’un parquet dans une maison en construction ou à rénover, le propriétaire peut opter pour des modèles stratifiés, massifs ou flottants.Ces différents types de sol en bois possèdent tous leur style, leurs avantages et leurs points faibles. Découvrez-les dans cet article.

Les parquets encontrecollés ou flottants

Les planchers flottants se composent en général d’une première couche de bois pour optimiser l’isolation et d’une autre pour donner de l’esthétique. Toutefois, un parquet contrecollé est composé de 3 couches différentes : contreparement, âme centrale et couche d’usure.

Le contreparement est la couche en contact avec le béton ou le sol de la maison. La deuxième couche, l’âme centrale, est composée de bois aggloméré pour davantage de résistance et de longévité. La couche d’usure est conçue à partir de bois noble pour un design frappant.

Il est envisageable de poncer le parquet contrecollé grâce à ces trois couches, mais il est vivement conseillé de ne pas effectuer cette tâche trop souvent.Pour son installation, le coût n’est pas aussi onéreux que la pose d’un plancher massif.

Pour une pose conforme à la demande et pour bénéficier d’une excellente finition venant d’un expert, l’accompagnement d’une entreprise professionnelle comme MTS Parquet est vivement recommandé.

Les parquets massifs

Un plancher massif ne se compose que de bois, ce type de parquet possède la plus longue durée de vie comparée aux autres types de planchers. Notée de 1 à 10 sur le marché, la résistance du bois peut varier puisque certains peuvent subir plusieurs vernissages et ponçages tandis que d’autres n’ont pas cette capacité.

Il peut être posé dans une demeure où le propriétaire a prévu de s’installer longtemps grâce à sa longévité et à sa caractéristique qui nécessite peu d’entretien. Ce type de plancher offre une bonne isolation à la fois thermique et acoustique.

Il peut être conçu à partir d’une essence de bois simple, mais aussi noble comme les bois exotiques pour l’adapter à la décoration intérieure de l’habitation.La pose de parquets massifs nécessite l’intervention d’un professionnel pour garantir une bonne finition.

Son seul inconvénient est qu’il représente la solution la plus onéreuse de tous les types de planchers.

Les parquets stratifiés

Avant de connaître le parquet stratifié, il est essentiel de savoir que ce n’est pas un type de revêtement puisqu’il n’est pas constitué d’essence de bois. Plusieurs couches le composent pour imiter le modèle contrecollé (flottant) ou massif.

Son installation est très simple par rapport aux autres types de parquet et il garantit une isolation thermique optimale. Grâce à son installation très simple, le coût de la pose est plus accessible.Sa durée de vie dépend de son entretien qui doit se faire régulièrement.

Le point faible de ce type de plancher réside dans sa faible isolation acoustique en comparaison des autres modèles.Par ailleurs, il n’est pas adapté dans une pièce ayant une forte humidité comme dans la salle d’eau.

Vous aimerez aussi...