Investissement locatif dans l’immobilier ancien : quels sont les avantages ?

Investir dans l’immobilier présente un certain nombre d’avantages: accumuler des actifs à long terme, gagner un revenu supplémentaire, préparer sa retraite. Mais si l’immobilier neuf apparaît souvent comme la solution évidente à un investissement locatif, l’immobilier ancien présente des avantages qui ne peuvent être négligés. Dans cet article, nous allons voir les avantages d’un investissement locatif dans l’immobilier ancien.

Localisation et nature de l’immobilier ancien: un établissement sûr et attractif optimisé pour la location.

Le choix de l’emplacement est essentiel lors d’un investissement dans un bien locatif, car il aura un impact direct sur le montant du loyer. Les propriétés plus anciennes bénéficient des meilleurs emplacements, car elles sont souvent situées dans le centre-ville historique et à proximité de toutes les commodités, par opposition aux appartements plus récents en dehors de la ville qui sont généralement plus éloignés. C’est pourquoi il est plus difficile de prévoir ce qu’il adviendra des quartiers dans lesquels ils sont situés. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site https://enfinrentable.fr/.

Cela peut vous intéresser : Achat de spa : quel budget faut-il prévoir ?

Les locations à proximité des transports, du centre-ville et des commerces seront simplifiées en raison de la forte demande locative, car les vieux quartiers et les maisons attirent beaucoup. Les locations de vacances sont également moins courantes grâce à son emplacement idéal et recherché.

Les immobiliers anciens, par contre, ont un certain charme ou caractère par rapport aux produits neufs, ce qui garantit l’attractivité de ce type de produits. Si votre propriété est bien située, sa valeur aura tendance à augmenter, surtout si vous effectuez des rénovations.

A voir aussi : Bottes hauteur genou hiver 2021: 15 modèles à acheter

Prix  d’achat le plus bas : 20-30% moins cher qu’un nouvel immobilier

Le prix d’une ancienne propriété dans le même quartier ou la même ville est inférieur au prix d’une propriété neuve. En tant que propriétaire, vous bénéficiez d’une remise sur le prix d’achat des différents travaux à réaliser, souvent en raison du mauvais état de votre logement.

Cette réduction de prix est très avantageuse, car elle offre une rentabilité intéressante même en comptant les coûts de main-d’œuvre. De plus, le bien est plus susceptible de gagner de la valeur à long terme et de générer des gains en capital importants si vous souhaitez le vendre.

Aide à l’investissement dans l’immobilier ancien

Comme dans le cas des immobiliers neufs, les investissements dans les immobiliers anciens sont facilités par des mécanismes spécifiques qui permettent de limiter le financement des travaux de rénovation. Certains d’entre eux offrent des réductions d’impôt pratiques.

–        Système de déficit foncier

Le propriétaire d’un ancien appartement à rénover se trouve généralement en situation de déficit foncier, car les coûts salariaux à supporter sont supérieurs aux loyers qu’il perçoit. Il peut alors bénéficier d’une déduction pour entretien et réparation du revenu imposable du bien jusqu’à 10 700 € par an. Ces travaux doivent viser à restaurer le bon état du bien et à apporter un confort supplémentaire ou à améliorer ses performances énergétiques afin qu’il puisse être loué à de futurs résidents. Cette déduction ne s’applique pas, par exemple, aux œuvres. Le prix des travaux varie en fonction de la nature, de la taille du bien et de l’emplacement.

–        Loi Malraux

Cette loi de défiscalisation vous permet de bénéficier d’une réduction de 22% à 30% du nombre d’immeubles destinés à la location et à la rénovation. Ces hébergements doivent être situés au centre de certaines zones.

–        Dispositif Pinel ancien

La loi Pinel ancienne permet une réduction d’impôt de 12% pour une obligation locative de 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans.

–        Prêt sans intérêt à taux zéro

Ce prêt gouvernemental vous permet de financer une partie de l’achat du bien sans ressources et uniquement si vous n’avez pas eu de résidence principale au cours des deux années précédant la rénovation. Le PTZ est également décerné pour les propriétés plus anciennes qui sont en cours de rénovation.

–        Subventions

Certains travaux peuvent bénéficier de la concession Anah, ce qui est un véritable coup de pouce pour le propriétaire. L’Agence nationale du logement aide les propriétaires à financer les travaux nécessaires à l’amélioration des conditions de logement. Ces subventions dépendent du montant des travaux et de la localisation du bien et peuvent varier entre 30% et 40% (20 000 euros à 50 000 euros). Cependant, ce travail doit coûter au moins 1500 euros HT, faute de quoi la bourse ne pourra pas être reçue. Pour être éligible à une concession Anah, le logement doit être âgé d’au moins 15 ans et être occupé par le propriétaire en tant que résidence principale.