Ce qu’il faut savoir avant de faire une otoplastie

L’otoplastie est une chirurgie esthétique qui permet aux personnes complexées par la taille, la forme ou le positionnement de leurs oreilles d’apporter des modifications afin de mieux se sentir dans leur peau. C’est une intervention à laquelle beaucoup de gens font actuellement recours. Toutefois, avant de passer au bistouri, il convient de connaître certains détails sur cette opération presque « anodine ».

L’otoplastie : en quoi consiste-t-elle en réalité ?

A lire également : Shampooing sans sulfate : pourquoi ne pas s'en passer ?

L’otoplastie est une intervention chirurgicale [lien interne : /1063/la-chirurgie-esthetique-et-plastique-pour-reapprendre-a-aimer-son-corps/] dont l’objectif est de réparer les oreilles décollées. Elle permet de les remodeler et de les repositionner. Trois types d’anomalies classiques des oreilles sont traités par cette opération :

  • le défaut de plicature du cartilage,
  • l’hypertrophie du cartilage central
  • et l’angle rétro auriculaire.

Dans le premier cas, il s’agit du défaut de relief c’est-à-dire que l’oreille semble ne pas avoir de plis. L’hypertrophie est une malformation de la conque. Il s’agit d’un défaut augmentant la projection des oreilles vers l’avant. Pour le dernier cas, on parle d’hélix valgus ou de malformation de l’ourlet du pavillon de l’oreille. Cette malformation se remarque notamment entre le pavillon de l’oreille et le crâne.

A voir aussi : Comment camoufler sa calvitie ?

Il peut arriver que le même patient présente plusieurs défauts simultanément. En France, on dénombre au moins 15 000 otoplasties par an.

Pour en savoir plus, cliquez-ici.

Qui peut recourir à l’otoplastie ?

Les adultes peuvent subir une otoplastie. On recommande toutefois de ne pas subir une telle intervention durant la puberté afin d’avoir une bonne cicatrisation. L’opération est aussi proscrite chez les enfants de moins de 7 ans. La raison est qu’il faut attendre que la croissance des oreilles s’achève. C’est justement à l’âge de 7 ans que le processus de croissance se termine.

Pour subir cette opération, il faut être volontaire et donner son consentement. Le chirurgien doit s’assurer au préalable de cela, avant de procéder à l’intervention.

Comment se déroule l’opération et quels en sont les risques ?

La chirurgie esthétique de l’oreille se déroule suivant un processus précis et peut avoir quelques complications. L’opération se déroule après une ou deux consultations au cours desquelles le patient explique de façon bien précise ses motivations et pose toutes les questions qu’il veut.

Quant au chirurgien, il procède à un examen minutieux de la déformation des oreilles, l’établissement d’un bilan préopératoire et à l’évaluation des motivations du patient. Il décide aussi du type d’anesthésie à faire. Il peut ainsi définir les techniques à utiliser.

L’intervention dure entre 45 minutes et 1 heure et se déroule en plusieurs phases :

  • incision dans le pli naturel de l’oreille à l’arrière
  • mis à nu du cartilage à travers le décollement de la peau
  • remodelage du cartilage ou amélioration des reliefs naturels avec diminution si besoin de la taille de l’oreille
  • réajustement de l’angle rétro auriculaire à l’aide de points profonds

Pour finir, le chirurgien pose des bandes élastiques autour de la tête du patient après vérification de la symétrie parfaite et de la bonne adéquation avec le visage.

Quelques complications peuvent émaner de l’opération. Il existe des risques d’hémorragie, d’infection, d’un défaut ou d’une asymétrie du résultat. Des nécroses cutanées, un hématome, des troubles de cicatrisation et un défaut de sensibilité peuvent aussi subvenir. Notez aussi qu’il est possible de corriger aujourd’hui les défauts des oreilles sans faire une opération. C’est possible grâce au nouveau procédé Earfold.

  • Maigrir en 10 leçons. Ce qu'il faut savoir pour perdre du poids définitivement - Jacques Labescat - Livre
    Régimes - Occasion - Bon Etat - En 10 leçons - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Le sucre : Tout ce qu'il faut savoir - Collectif - Livre
    Cuisine & vins - Occasion - Bon Etat - Encyclopédie intégrale pratique - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Tout ce qu'il faut savoir en 6e - Collectif - Livre
    6e - Occasion - Bon Etat - Mémento - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Science et avenir Hors-Série n°176 : Ce qu'il faut savoir - Collectif - Livre
    Sciences - Occasion - Bon Etat - Science et avenir Hors-Série - Revue - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.

Vous aimerez aussi...