Implants capillaires : une nouvelle technique révolutionnaire

Dans la vie de tous les jours, il faut savoir que la chute des cheveux est un processus normal. Or, en fonction de certaines circonstances, c’est un phénomène qui peut s’intensifier, notamment en présence de stress, ou de carences dans l’alimentation. Heureusement, la chirurgie esthétique a fait beaucoup de progrès en d’implants capillaires et propose désormais une technique révolutionnaire. 

La chute des cheveux : un phénomène multifactoriel 

La chute des cheveux, aussi appelée alopécie, est un phénomène dont les causes sont bien souvent multifactorielles. Évidemment, on retrouve un phénomène héréditaire même si généralement, c’est le stress ainsi que les hormones qui en sont les responsables. Parmi les autres causes possibles, on pense évidemment à la chimiothérapie mais également à la pelade qui est une maladie auto-immune. Enfin, des carences alimentaires et notamment en fer pour les femmes peuvent entraîner un manque d’oxygénation des cheveux et leur perte. Et face à ce problème, il faut cibler la cause pour pouvoir la traiter. Or, dans le cas d’une maladie héréditaire ou de l’âge qui avance, la meilleure solution reste les implants capillaires. Et aujourd’hui, il faut savoir que la chirurgie esthétique propose désormais une technique révolutionnaire. 

La greffe de cheveux FUE 

Aujourd’hui, les implants capillaires les plus performants restent la greffe de cheveux FUE. Il s’agit d’une technique qui offre la possibilité de retrouver une bonne vigueur au niveau de la fibre capillaire avec une redistribution harmonieuse et surtout, de façon naturelle. En effet, c’est un procédé qui ne laisse absolument aucune trace et qui garantit de très bons résultats. Sous anesthésie locale, des unités folliculaires sont prélevées à la base de la nuque puis ensuite, le chirurgien les replante de manière beaucoup plus serrée sur la zone à traiter. Généralement, c’est une intervention qui dure cinq heures en fonction du nombre de cheveux à planter. Au niveau des résultats, ils sont durables à partir de quatre mois et il existe peu d’effets secondaires à la procédure.

Vous aimerez aussi...