Les conseils pour bien choisir ses sandales femme

Que l’on soit mince ou plantureuse, petite ou grande, entre l’inconfort dû aux fortes chaleurs et les sandales qui compriment les pieds, les chaussures peuvent finir par martyriser les pieds. Alors que l’été est la saison du « bien-être », il serait dommage de subir les affres d’une paire de chaussures. 

Choisir ses sandales femme pour l’été

La forme des pieds 

Aujourd’hui la gamme de sandales femme sur Minelli.fr pour l’été est variée. Les formes diverses permettent de satisfaire toutes les envies, tous les goûts. Rien de tel donc après une bonne séance de pédicure ou de « fish-pédicure », d’enfiler ses sandales. Et, la première des choses est de le faire en fonction de la morphologie du pied. À l’image des vêtements que l’on choisit dépendamment de sa morpho, il en est de même pour les souliers. Inutile donc de les choisir tous azimuts. Pour celles dont les mollets sont forts et les chevilles épaisses, mieux vaut éviter les sandales à brides. Ces dernières auront tendance à couper les pieds, à donner l’impression d’un pied saucissonnée. Pour celles dont les orteils ne sont pas alignés en rang d’oignons, mieux vaut préférer des sandales avec un jeu de lanière assez larges pour estomper le déséquilibre. C’est l’astuce pour ne pas attirer l’œil sur cette spécificité plantaire. Pour celles dont les pieds sont larges et plats, mieux vaut éviter les sandales avec une unique lanière à l’inter doigts. Cela évitera alors que le pied déborde de la chaussure. En parallèle, si l’on souffre de problèmes de circulation, que les jambes ont tendance à gonfler avec la chaleur, mieux vaut éviter les spartiates qui exercent une compression. Dans tous les cas, mieux vaut privilégier un modèle qui maintienne le pied

La dimension de la sandale

Plates, à talonnette, à talon ou compensée, il est possible de prendre ou non de la hauteur. Et là les podologues sont unanimes, plus le talon est haut, plus les sandales peuvent provoquer des douleurs et entraîner des pathologies comme le raccourcissement des tendons calcanéens. L’idéal serait alors de porter une paire de sandales dont le talon avoisine les 5 centimètres. Pour autant, rien n’empêche de craquer pour des modèles de type escarpin à haut talon pour des événements particuliers. Raison pour laquelle les modèles à plates-formes, les modèles compensés sont un très bon compromis. L’important est de ne pas être hissé telle une girafe au quotidien. 

La morphologie du corps

Comme évoqué précédemment, en fonction de sa morphologie, mieux vaut préférer un modèle de sandale à un autre. Les silhouettes généreuses privilégieront les nu-pieds, les compensées ou encore les sandales à talons carrés. Attention toutefois à ne pas opter pour les sandales à lanières qui ont tendance à comprimer le poids et à faire de vilaines traces. Les silhouettes élancées, grandes, tous les modèles de sandales conviennent. Les morphologies de petite taille prendront de la hauteur avec des modèles de sandales à talon. Seules les sandales à lanières montantes comme les spartiates seront à éviter tant elles tassent la silhouette. Pour le style androgyne, les carrures d’athlète, seules les chaussures plateformes sont à éviter. 

Les autres astuces pour bien choisir ses sandales

Essayage optimum

Que celle qui n’a jamais acheté des souliers et souffrait le martyre une fois rentré chez elle jette la première pierre ! En effet, l’idéal pour que la sandale soit aussi confortable qu’une paire de chaussons est de l’essayer en fin de journée. Si ces dernières se portent sans mal, sont confortables et agréables à porter, elles le seront en toutes circonstances. Dans le cas contraire, mieux vaut opter pour un autre type de sandale. 

Ampoules aux pieds

Pour finir, rien de tel que de prévenir les éventuelles ampoules. Si l’on adapte la sandale au pied et non l’inverse, personne n’est à l’abri des ampoules. Il suffit alors de suivre les conseils avisés de spécialistes pour en finir avec les ampoules

Matière à privilégier

Parce que l’on transpire au niveau de tous les pores du corps, mieux vaut privilégier les matières naturelles pour réduire à minima les problèmes de transpiration plantaire. 

Confort inégalé

Pour celles qui souhaitent porter des talons et qui ont peur de souffrir, il est possible de mettre des demi-semelles en cuir ou en gel. Une astuce invisible, mais tellement confortable … sans oublier la vieille astuce de grand-mère qui consiste à toujours avoir avec soi une autre paire de chaussure.

Vous aimerez aussi...