Quand la mode occidental s’inspire de l’Afrique

La mode du wax est plus que jamais folle, des rues aux podiums occidentaux. Ce tissu en coton imprégné de cire présente des motifs très colorés et vifs. La cire est essentielle dans un style mondialisé contemporain, lui donnant sans aucun doute charme, modernité et extravagance aux Africains.

Il a été trouvé dans toute l’Afrique de l’Ouest pendant plus de deux siècles. Actuellement, il renforce sa position dans l’ouest. Indonésienne de naissance, africaine d’adoption ou plutôt européenne, la cire elle-même est une illustration du multiculturalisme. Actuellement, dans le processus de transition du statut de tissu ethnique au tissu à la mode, il est devenu une alternative à la mode occidentale qui est devenue quelque peu répétitive.

A lire également : Comment choisir une robe ?

Qu’est-ce que le Wax africain ?

Le tissu Wax est une toile de coton qui doit son nom au cirage double face, qui la rend imperméable et imprimée avec des motifs et des couleurs brillants. Le wax africain, datant du XIXe siècle, est en fait l’appropriation du batik, un tissu indien, par des colons portugais qui l’ont importé en Afrique subsaharienne pour faire du commerce avec la population locale. Depuis, le marché de la cire est fermement ancré dans la culture africaine.

La forme la plus connue de ce tissu est le pagne africain, mais la signification des motifs Wax est souvent inconnue des Occidentaux. En fait, le Wax a plus qu’une vocation esthétique. A l’origine, chaque thème correspond à un message, permettant aux femmes africaines, puis aux maris souvent soumis, de s’exprimer de manière non verbale à travers leurs vêtements. En ce sens, le Wax a joué un grand rôle émancipateur pour les femmes.

A lire également : Comment choisir un jean pour homme ?

L’apparition du wax africain dans la mode occidentale est récente, tout comme l’influence de la mode africaine. A l’instar du Wax, le style vestimentaire des sapeurs africains est aujourd’hui une source d’inspiration importante dans la mode occidentale et française.

Wax africain : appropriation ou influence culturelle

L’appropriation culturelle est un sujet qui est apparu fréquemment dans les médias ces derniers temps. Par essence, l’appropriation culturelle est la prise en charge des codes vestimentaires, comportementaux, religieux et / ou plus largement culturels d’un groupe social par un autre. Le terme a souvent des connotations négatives et implique que l’appropriation du wax africain est illégale.

Mais faut-il être africain pour créer la mode africaine ? Pas nécessairement. Mais le patrimoine culturel ne peut être caché et l’ignorance du sujet est une erreur fondamentale qu’il ne faut pas commettre. Aujourd’hui en France, véritable vivier de la mode, de nombreuses marques inspirées de la mode africaine ont été fondées par de jeunes Français, pour la plupart d’origine africaine.

De la mode métissé avec du Wax africain

Pour ces jeunes créateurs élevés dans une double culture, il devient impératif de se réapproprier une culture trop souvent silencieuse en raison du racisme omniprésent et systématiquement laissée à l’imaginaire collectif qui voit la mode africaine comme un folklore populaire. Ce jeune ranger sait mélanger habilement les références culturelles européennes et africaines, proposant ainsi une mode hybride.

Pour beaucoup de ces jeunes créateurs, le rôle social de l’utilisation du wax africain reste inextricablement lié au fonctionnement de la marque. La volonté de contribuer à l’économie et de promouvoir l’Afrique reste l’une des principales motivations.

Lorsque la curiosité et la quête de la compréhension de l’autre surgissent, l’échange et l’influence culturelle s’enrichissent mutuellement car la forme peut alors réagir à la substance. Ce bouillon culturel et cet élément qui existe aujourd’hui autour de la mode africaine est un excellent exemple du mélange des cultures. Il est à noter que ce mouvement est ancré dans un contexte économique, politique et identitaire qui ne semble pas favoriser l’ouverture aux autres.