Quel type de vélo électrique choisir ?

Depuis que certains de vos collègues vous ont vanté les bienfaits du vélo électrique, vous êtes à la recherche d’un vélo à assistance électrique. Que vous soyez plutôt motivé pour aller au travail à vélo ou que vous préfériez faire des randonnées dans les bois, ne vous inquiétez pas ! Il existe différentes gammes de vélos électriques adaptées à vos besoins.

Un vélo pour aller au travail

Si l’utilisation principale de votre futur vélo électrique sera de vous rendre au travail, mieux vaut privilégier le confort et l’assise. En effet, pour vos trajets quotidiens à vélo ou même pour les balades tranquilles sur la route, il est important d’opter pour un vélo électrique de ville, qui favorise le confort de l’utilisateur.

Un vélo électrique facile à emporter

Si vous voyagez beaucoup ou si vous êtes souvent dans les transports en commun, le meilleur choix est un vélo électrique pliant. Plus léger, moins encombrant et facile à manipuler, cette version électrique se rangera facilement dans votre camping car, dans les transports en commun ou à l’abri sur votre petit balcon.

Un vélo pour la randonné

Si pour vous le vélo c’est plutôt la randonnée en montagne ou dans les bois ou des courses d’enduro à toute vitesse, aucun doute n’est possible, votre choix se portera sur le VTT électrique. Pour la pratique en terrains accidentés et difficiles, optez pour un VTT tout-suspendu. Même si à l’achat ils sont plus chers, vous aurez une meilleure motricité et une absorption des chocs optimales.

Et le speedbike dans tout ça ?

Avez-vous déjà entendu parler des speedbikes ? Quelle est la différence entre un vélo à assistance électrique et un speedbike ? La loi recense deux types de vélos électriques. Ceux dont la vitesse de l’assistance ne peut pas excéder la vitesse de 25 km/h et ceux allant jusqu’à 45 km/h. Le fonctionnement est assez simple, pour chaque version l’assistance se coupera dès que la vitesse maximale sera atteinte. Bien entendu avec un VAE vous pourrez dépasser la vitesse de 25 km/h, mais sans assistance ! Les speedbikes offrent donc l’assistance du moteur électrique jusqu’à la vitesse importante de 45 km/h. Pour limiter les ventes de speedbikes, l’état a donc imposé certaines contraintes administratives à l’usage de ce type de vélo rapide. Il est nécessaire d’immatriculer le speedbike, pour pouvoir rouler en légalité. Ainsi pour pouvoir acquérir ce genre de vélo, il vous faudra entreprendre certaines démarches administratives.

Vous aimerez aussi...